Bad Hunter | Un restaurant végétarien d’un genre nouveau
Vegetarian Restaurant
vegetarian food, veggie
581
post-template-default,single,single-post,postid-581,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Un restaurant végétarien d’un genre nouveau

Un restaurant végétarien d’un genre nouveau

Mi-fast food, mi-restaurant, ce spot à la déco soignée a pris ses quartiers au Flon. Atmosphère reposante, déco ultra tendance, plats savoureux, wraps, smoothies et bowls dans l’ère du temps: ce nouveau QG vegan a tout pour plaire.

 

Bad Hunter s’est installé dans les anciens locaux de la discothèque l’Atelier Volant, en plein cœur du Flon à Lausanne. Les 400 mètres carrés qui composent le lieu ont été aménagé comme un appartement: on peut choisir de s’installer dans un petit coin romantique près de la bibliothèque, admirer la vue depuis le balcon, se délasser près des plantes vertes… Par contre, en cuisine, on laisse faire les pros!

Arès Holy Cow et Burrito Brothers

Cette nouvelle adresse appartient à PIQ Group, l’entreprise qui possède notamment la chaîne Holy Cow, Burrito Brothers et Funky Chicken. Cette fois-ci, un autre type de clientèle est visé: les amateurs de plats sains, végétariens et vegan. Dominique Deletra, responsable de la communication du groupe, nous en dit plus sur le concept.

 

FEMINA Après vous être spécialisé dans les fast-foods et les hamburgers, pourquoi avez-vous décidé de créer un restaurant végétarien?
Dominique Deletra Notre groupe travaille dans la restauration rapide depuis un certain temps. Nous offrons différents types de repas axés, mais nous sentions qu’il fallait ajouter une nouvelle offre à notre porfolio. Avec Bad Hunter, on se concentre sur la promotion de la santé à travers la façon dont les gens nourrissent leur corps. Nous avons ainsi une offre plus équilibrée pour la population dans son ensemble. Rapide, fraîche, nutritive et produite localement en Suisse, tels sont les termes qui décrivent le mieux la nourriture de ce restaurant végétarien.

Et cela ne s’arrête pas à ce qui se trouve dans l’assiette…
Non, effectivement. Nous avons imaginé un espace qui éveille tous les sens. La façon dont ils perçoivent la santé et une vie équilibrée ne doit pas s’arrêter à la nourriture. C’est pourquoi nous axons aussi notre offre sur un service extrêmement attentionné, le soutien aux fournisseurs locaux et le partage d’informations sur les avantages de manger des légumes et des fruits. Ce concept global est unique. Tout est fait pour «nourrir» le client au mieux, de la façon dont nous coupons nos légumes frais chaque matin avec amour à la gratitude de servir nos plats avec joie et fierté, en passant par les informations que nous donnons sur les ingrédients que nous utilisons et l’environnement accueillant et cosy que nous offrons à nos hôtes.

Quelles ont été vos inspirations pour décorer cet endroit?
Nous souhaitions mettre en place un lieu où les plantes et les espaces minimalistes seraient à l’honneur. Pour ce faire, deux jeunes designers talentueuses nous ont rejoints, Lisa Glatz et Clémence Dubuis, diplômées de la HEAD à Genève. Ensemble, nous avons entrepris un brainstorming sur la façon de développer un thème autour des plantes vertes, de la fraîcheur et du confort qui inciteraient les gens à se sentir détendus et heureux afin d’accompagner au mieux la dégustation d’un repas sain. Nous sommes convaincus que les choix que nous avons faits portent leurs fruits: depuis l’ouverture, nous avons eu des réactions extrêmement positives sur l’espace.

Si vous ne deviez recommander qu’un seul plat, lequel choisiriez-vous?
Tous! C’est de la triche, mais sérieusement, le menu entier est incroyable. Mon préféré reste le bowl «Raising the Roof». Sur une base de riz brun, on dispose carottes, brocoli, kale, oignons doux, amandes et flocons de céréales puis on lie le tout avec une savoureuse sauce miso au curry. Je suis également totalement addict à nos smoothies! Mon favori se nomme «Oh Chia» et est constitué de myrtilles, fraises, bananes, dattes, graines de chia et lait d’amande. Depuis que l’on a ouvert, je ne peux pas m’en passer, j’en bois un par jour. Il est si délicieux.

Comment définiriez-vous la cuisine de Bad Hunter?
L’accent est mis sur des aliments légèrement cuits à la vapeur agrémentés de sauces crues, de sorte que chaque plat soit frais, facile à digérer, de haute qualité nutritionnelle. Dans notre menu, chaque assiette est conçue pour être non seulement délicieuse et belle, mais aussi soigneusement combinée pour fournir au corps tout ce dont il a besoin. Quand les gens se rendent chez nous, ils vont se sentir plein d’énergie et rassasiés durant des heures, c’est une nourriture saine qui a du goût.

Est-il possible de venir avec des enfants dans votre restaurant?
Bien sûr! Bad Hunter est un endroit où chacun se sent le bienvenue: seul, en couple, entre amis, en famille… Les enfants adorent notre large éventail de smoothies ainsi que notre wrap «Go Nuts» composé de beurre de cacahuètes, de bananes et de miel. Et chez nous, même les chiens sont accueillis!

Pour quelles raisons avez-vous choisi de vous installer au Flon?
Nous voulons toujours que nos restaurants se situent dans des endroits facilement accessibles et branchés. Dans la ville de Lausanne, le Flon regroupe ces caractéristiques, le quartier se développe chaque jour. Nous apprécions notre relation à long terme avec Lausanne, la ville où tous nos concepts ont vu le jour.

Pensez-vous ouvrir d’autres Bad Hunter dans d’autres villes?
C’est définitivement notre but, oui. Nous avons commencé à Lausanne, mais l’idée est d’inaugurer de nouveaux emplacements tels que celui-ci dans les principales villes du pays. Restez à l’affût, nous aurons très prochainement plusieurs annonces intéressantes 😉

 

Trouvez un article original sur http://www.femina.ch/

No Comments

Post A Comment